Posts Tagged ‘BeWAN’

06. Wifi or not Wifi…

17 juin 2009

Ach’P disposait maintenant d’un tout nouveau système (Ubuntu 8.10) en français (presque intégralement) et une palette logicielle de base importante. Mais il était aussi très seul, ne disposant plus d’accès à Internet. En effet, l’antenne Wifi n’était pas reconnue par le système (aucun pilote n’étant installé par défaut pour celle-ci), du coup pas de liaison avec le routeur LiveBOX.

Il me fallait remédier à cela. Je ne pouvais pas laisser ainsi Ach’P, la solitude risquait de le rendre morose (et surtout mon amour avait besoin d’un accès à Internet pour tenir à jour son blog).

Paradoxalement pour pouvoir rétablir la connexion Wifi d’Ach’P, il me fallait avoir un accès Internet. La solution pour y parvenir est en fait des plus simples et ne nécessite qu’un simple câble Ethernet (RJ45). Une fois celui-ci connecté entre Ach’P et la LiveBOX, la liaison était établie. Tout heureux, Ach’P m’invita à télécharger les 200 mises à jour logicielles et système à disposition.

Note technique : Un transfert filaire (Ethernet : 100 Mbit/s) est environ 2 à 4 fois plus rapide qu’un transfert sans fil (Wifi : 54 Mbit/s théoriques, 25 Mbit/s réels).

Les mises à jour effectuées (téléchargement et installation), Ach’P me signala que mon système n’était pas entièrement francisé et qu’il allait y remédier (en téléchargeant les traductions). Ceci fait, Ach’P avait un système à jour et en français mais toujours pas de connexion Wifi active.

Néanmoins avant de rétablir l’antenne Wifi d’Ach’P, j’eusse une idée pour avoir un peu plus d’espace (l’espace environnant la LiveBOX n’étant pas agencé pour y adjoindre un ordinateur même portable). J’avais en ma possession une clé USB Wifi (BeWAN Wi-Fi USB54) que je n’utilisais guère mais qui était (pour l’avoir testé via le LiveCD) 100% compatible avec Ubuntu. En connectant simplement celle-ci, Ach’P me signala avoir détecté deux réseaux sans fil LiveBOX.

Disposant des identifiants et codes de la LiveBOX de ma chérie, j’avais toutes les informations nécessaire pour me connecter. Après un clic sur la LiveBOX concernée, une fenêtre s’afficha m’invitant à saisir la clef de cryptage du réseau.

Kézako, c’est quoi ça ?

Dans un réseau sans fil, les données transitent par voie aérienne. Le cryptage de ces données est donc essentiel pour garantir que seule la personne destinataire puisse lire les données. Ne pas utiliser de cryptage dans un réseau Wifi, c’est comme poster un courrier confidentiel sans fermer l’enveloppe. Même si normalement ça ne se fait pas, rien ne vous garantie que le facteur ne lise pas votre courrier.

L’autre fonction essentielle du cryptage est aussi de s’assurer que seul les personnes autorisées puissent utiliser de la ligne Internet. Afin de se connecter au routeur (dans mon cas la LiveBOX), la clé de cryptage est nécessaire. Par ailleurs depuis l’entrée en vigueur de la loi HADOPI, il est devenu obligatoire de protéger sa ligne afin de ne pas être sanctionner (voir mon article sur le sujet).

Et ensuite…

Parcourant la documentation Orange, je finis par retrouver la clé de cryptage WPA. J’entrai donc celle-ci après avoir sélectionner le mode de cryptage (WPA) et activer le mode associatif de la LiveBOX. Néanmoins Ach’P ne parvenait pas à se connecter. Je tenta alors en choisissant un autre mode de cryptage. J’avais, ultérieurement chez mon meilleur ami, découvert que sur certains modèles de LiveBOX le cryptage n’étais pas en WPA (comme écrit dans les notices) mais en WPE 128bits.

Note technique : Un cryptage WPA est préférable à un cryptage WPE (64 ou 128). Il ne faut que quelques minutes à un pirate pour casser une protection WEP et obtenir la clé. Le cryptage WPA est de son coté bien plus fiable à partir du moment où la clé est complexe (non disponible dans un dictionnaire et résistante au brute-forçage). WPA ou WPE… Choisissez WPA !

Ach’P était maintenant connecté à la LiveBOX par l’intermédiaire de ma clé usb Wifi BeWAN et un cryptage WPE 128bits. Et pour ma part, j’étais installé bien plus confortablement qu’à coté de la LiveBOX. Je pouvais donc m’atteler à la résolution de ce problème d’antenne intégrée.

J’avais alors à l’esprit que cela allait me prendre quelques heures et que j’allais faire fumer la ligne de commande. Que nenni, Ubuntu avait déjà tout prévu. Le système avait pleinement identifié l’antenne Wifi. Cependant comme le seul pilote pour l’utiliser n’était pas libre mais propriétaire (voir mon article sur le sujet), celui-ci ne fut pas installé. Toutefois sous Ubuntu, un gestionnaire regroupe tous les pilotes propriétaires disponible pour Ach’P et installable en un simple clic. En quelques minutes, j’avais installé le driver pour le Wifi (Broadcom …) ainsi que le pilote de la carte graphique (Nvidia …) d’Ach’P.

Après un redémarrage nécessaire (pour achever l’installation du pilote de la carte graphique) et la déconnexion de la clé usb Wifi, Ach’P disposait d’un environnement utilisant pleinement sa carte graphique et surtout d’un antenne active. Il ne me restait plus qu’à me reconnecter à la LiveBOX en entrant la clé de cryptage (et en passant la LiveBOX en mode associatif). Voilà, Ach’P pouvait désormais parcourir la toile en toute simplicité.

Mais ce n’était là qu’une péripétie de notre aventure. La route est encore longue et pleine de découvertes…

Publicités